• PHYTOTHÉRAPIE

    Sur conseil d'un professionnel de santé, les plantes peuvent être une aide utile dans la prévention et l'accompagnement de certaines pathologies.

    Conseils en phytothérapie

Conseils de phytothérapie

En Europe, les plantes ont longtemps représenté l’essentiel de la pharmacopée jusqu’à la fin du XIXème siècle. Elles furent ensuite après la seconde guerre mondiale largement remplacées par les médicaments chimiques de synthèse beaucoup plus simples d’emploi.

Une majorité de principes actifs contenus dans les médicaments chimiques que nous utilisons
sont à l’origine issus de molécules végétales 

En effet, comparé à un médicament chimique qui ne contient qu’une ou deux molécules, un extrait de plante contient une très grande quantité de molécules pouvant aller jusqu’à plusieurs centaines dans certaines parties de plantes. Le champ d’actions et d’interactions de ces molécules est donc immense lorsque l’on consomme des plantes médicinales. Ces extraits de plantes appelés totum qui contiennent toutes ces molécules impliquent de théoriquement connaître toutes les allergies du patient, tous ses problèmes de santé et toutes les interactions possibles avec les traitements chimiques qu’il prend habituellement pour pouvoir conseiller la plante en toute sécurité.

En raison de cette quantité de molécules actives dans les plantes, lorsque l’on consomme une plante pour améliorer un trouble on agit parfois en même temps sur d’autres fonctionnements de l’organisme qui ne nécessitaient pas d’action. 

En outre, une consommation de plante à visée phytothérapique comporte toujours un risque de toxicité que le prescripteur doit adapter en prenant en compte l’âge, les antécédents et le poids du patient.

La phytothérapie présente bien une activité préventive et curative indéniable vis à vis de nombreux troubles et elle est à nouveau très plébiscitée par les patients en raison de l’absence de risque d’accoutumance reprochée aux traitements chimiques mais, pour les raisons évoquées ci-dessus, l’automédication en phytothérapie est à proscrire afin d’éviter tout risque pour la santé.

Bien que les plantes possédant une activité pharmacologique ne soient que très peu enseignées dans les études médicales, de plus en plus de médecins et de pharmaciens se spécialisent en phytothérapie, ne vous automédiquez pas avec les plantes et ce, même si les indications que vous lisez correspondent à vos symptômes, prenez toujours au préalable l’avis d’un professionnel de santé formé à la phytothérapie.